Présentation des marques

Ekilux est une société d’édition, située en Provence, dans le sud de la France. Créée par la volonté de Sebastien Sauze, le fils de Max Sauze, de relancer la production des luminaires en lames d’aluminium conçus à la fin des années 60.

Ces luminaires s’inscrivent désormais dans un mouvement design et contemporain. Telle une renaissance, ils assurent la transition entre une période novatrice, les 70, marquées par une richesse créative, et notre marché économique actuel caractérisé par la mondialisation.

Le nom EKILUX  se divise en deux « equi » « lux », qui signifie équilibre de la lumière. Car c’est cet équilibre, cette harmonie entre les formes, l’ajustement des proportions, les matières qui jouent sur l’aspect de surface, et au final le rendu lumineux qu’il faut apprivoiser. Chacun de ces 4 éléments a ses propres valeurs, caractéristiques et limites, puis interagit avec les autres.

Max Sauze est passé maitre dans l’art de jouer avec ces éléments. Depuis plus de 60 ans, il imagine, conçoit, crée toutes sortes de formes en multipliant les matériaux. Ces formes peuvent être libres de toutes références, de toutes connotations, pour être simplement ce qu’elles sont, c’est-à-dire belles et mystérieuses à regarder, en laissant l’observateur ouvert sur son imaginaire, ou bien liées à un sujet, phrase, expression, réflexion, jeu de mots, pour être sublimées ou, d’une manière plus ludique, tournées en dérision avec une touche de poésie. Telles des sculptures, les luminaires Max Sauze se doivent d’être aussi beaux éteints qu’éclairés.

Pour conserver cet état d’esprit, Sébastien Sauze a voulu concentrer son travail entre art et artisanat. Les valeurs s’appuient sur une relation avec la matière. À l’image d’un ébéniste qui caresse le bois, le métal se doit d’être maitrisé, il cache une invisible alchimie. Il a un passé.

Le savoir-faire est au centre de l’activité et détermine l’objet fini. Toutes les opérations sont réalisées à la main. De la matière première à la transformation en objet fini, les opérations se comptent par milliers pour les grands modèles. Chaque étape d’un luminaire nécessite du temps, beaucoup de temps, de l’espace et une dose de passion. Les soudures, en nombres importants, doivent être solides et souples à la fois. Réalisées à la bonne température, elles sont le fruit d’une longue expérience. Il faut tenir compte de nombreuses contraintes, particulièrement pour les traitements électrochimiques qui imposent leurs règles naturelles. L’outil mécanique est un compagnon, souvent conçu pour un besoin spécifique, il forme un couple homme-machine en perpétuelle quête d’amélioration. Les formes sont variées, évoluant dans une géométrie spatiale où l’évidence prend toute sa force.

Prenant exemple sur ce que la nature a façonné, par la logique du chemin le plus efficace, Sauze s’efforce d’en reproduire les méthodes. D’un désordre relatif renait une organisation, par la répétition, le tri, l’alignement. Une certaine beauté apparait, tel que nous la percevons dans notre culture.

Pour répondre aux besoins les plus variés de la clientèle, la gamme des luminaires s’étend de la petite lampe de chevet au lustre de 1 mètre diamètre, en passant par des lampes à poser sur table ou sol. L’offre en finition Aluminium couvre les aspects mat et brillant. D’une lumière vive par l’incolore « Argent », et le « Saumon », on peut choisir les brillants « Cuivre » et « Doré » pour une ambiance particulièrement chaleureuse. Cette offre permet de se placer au sein des intérieurs les plus variés, qu’ils soient contemporains ou anciens. C’est par cette identité sculpturale que les lumières « SAUZE » marquent leurs empreintes.





Collection

MORE

Designer

Max Sauze

Culptor, Designer

Visual artist, was born in 1933 in Algeria. He first attended the Ecole des Beaux Arts in Alger between 1953 and 1956, and then went on to study at the famous ECOLE CAMONDO in PARIS.


During the early 1970s, MAX SAUZE quickly established his own immediately recognisable style through the construction of bent aluminium strips on steel wire structures.

Max Sauze, works on the multiplication of form. From a base which is replicated out in all dimensions, the structure takes form referencing the process of life. Through simplification, removal of the superfluous, his work is a return to what is deemed essential.

He is today recognised internationally for his work.


Debuts of the 60s, Max Sauze, of return of Algiers, settles down near Aix-en-Provence, to ÉGUILLES. His artist’s life continues, he has to resume what he left on the other side of the Mediterranean Sea. From elements of aluminum, he develops geometrical forms, which quickly will integrate some lighting. From 1968, the production knows a creativity and a lightning growth. Pioneer in this mode of aesthetics, the company ” Max Sauze ” develops.


L’heure de réservation ^